09 Juin 2016

Finfusion veut accélérer l’essor des fintechs montréalaises


L'équipe de Finfusion dirigée par Luc Gosselin.

L’équipe de Finfusion dirigée par Luc Gosselin.

Montréal veut faire sa place dans la fintech. Son ambition: devenir un pôle d’innovation incontournable et planétaire du développement des nouvelles technologies financières appelées à perturber (et régénérer) l’industrie bancaire notamment. Sa stratégie: profiter du momentum. Les investissements pour donner les moyens à cette ambition sont au rendez-vous et on espère que Montréal pourra un jour frayer aux côtés de Londres, New-York et Hong Kong.

Despite the fact that ~80% of the Financial industry in Canada is HQ in Toronto, Montreal has strong players that are willing to experiment locally and collaborate, such players includes: Power Corp, Intact, CDPQ, Desjardins and National Bank. We have a unique opportunity to pull together, startups + financial institutions + VC + accelerators, and breed what is today a small but thriving and quickly growing fintech ecosystem. – Chris Arsenault, iNovia

Localement, l’essor de ce pôle d’innovation passe aussi par le ralliement des fonds spécialisés (Ferst Capital Partners et M2S Capital) et la mobilisation de la communauté fintech autour de plateformes comme Finfusion.

Finfusion est un organisme à but non lucratif qui appuie les entreprises de ce nouveau créneau en organisant des événements de maillage et en faisant la promotion de la fintech imaginée ici. Dans son rôle de soutien à l’innovation technologique dans le secteur financier, Finfusion se veut un pôle d’attraction central et indépendant pour faciliter la collaboration entre les entrepreneurs, les investisseurs, les entreprises, les divers paliers de gouvernement et les centres de recherche. L’OSBL a pour but de faire croître l’écosystème fintech québécois pour le connecter au niveau national et international…

Les évènements organisés par Finfusion favorisent les intéractions entre les membres de manière à construire des réseaux de collaboration. Rassembler pour mieux défendre les intérêts de milieu, lui donner une voix et ultimement  stimuler la créativité de l’écosystème, sont autant de visées qui animent le groupe.

Gilles Brassard, cryptologue montréalais qui a contribué à jeter les bases de la cryptographie quantique. Photo : Radio-Canada / Matthieu Dugal

Gilles Brassard, cryptologue montréalais qui a contribué à jeter les bases de la cryptographie quantique. Photo : Radio-Canada / Matthieu Dugal

Inspirés par les percées importantes d’intervenants comme le professeur Gilles Brassard (cryptologue montréalais) et les entrepreneurs Dan Robichaud (PasswordBox) et Austin Hill (Blockstream), les joueurs locaux peuvent aussi espérer réussir à faire émergente des solutions de innovantes, aptes à répondre aux besoins spécifiques et criants présents dans le secteur financier (un marché d’une valeur avoisinant le billion).      

Cet article vous a plu ?


Parlez-en à votre entourage:

Envie de nous rejoindre?


Vous souhaitez contribuer au rayonnement international du Grand Montréal? Inscrivez-vous et devenez un ambassadeur dès aujourd'hui!

Devenez un ambassadeur En savoir plus

Vous avez des questions?


N'hésitez pas à nous faire parvenir vos questions en remplissant le formulaire de contact.

Contactez-nous